Apeuré, le jeune Bruce Wayne s’enfuit du cimetière et tente d’échapper à son destin. Mais dans un ballet aussi funeste que divinatoire, l’élévation de l’enfant renvoi à celle de l’homme qui tente de se faire le bras armé d’une justice tombée en désuétude dans la nocturne Gotham. Si les années ont passé depuis ce drame, Bruce semble revivre la même désorientation et fonce à toute allure dans un SUV en direction d’un theatre apocalyptique où des vaisseaux, des rayons lasers volent dans le ciel. Fulgurance à peine perceptible, un homme à la cape virevoltante parcours les cieux tel un ange insouciant et inconscient de ce qu’il représente.

Cette perte de repère est le point d’approche choisi pour developper un Batman dont la noirceur rappelle celle d’un autre Snyder : Scott. Paranoïaque, brutal et tétanisant de puissance, ce nouveau Batman étonne et offre une relecture de son mythe. Il faut voir son apparition pour comprendre qu’il n’est plus le vengeur bienveillant de Nolan mais bel et bien ce que son costume symbolise : la peur. Capable de marquer au fer au rouge ses proies, il n’inspire que crainte et terreur. En quête d’une revanche qui tient plus de l’orgueil que de la justice, Batman fait de Superman son ennemi pour ce qui s’annonce être le duel du siècle.

De son coté, Superman est complètement inconscient. En effet, il ne semble ps comprendre ce qu’il représente, ce qu’il bouleverse. Toujours perdu, il se retrouve pris au piège de sa soumission au genre humain car il se sent redevable : de quoi ? la question n’est pas vraiment posé et encore moins effleuré. Personnage lisse et parfois un brin candide, il possède néanmoins la puissance ultime et il faut le voir s’envoler pour comprendre.

Le duel entre les deux êtres est la promesse faite par une bande-annonce savamment étudiée car du duel on ne verra que quelques minutes. Et c’est triste à dire mais c’est une chamaillerie de cours d’école que nous offre Snyder. En effet, pendant plus de deux heures Batman, aveuglé par sa bêtise et son incompréhension, fait de Superman son ennemi et tente tout pour pouvoir le faire tomber. De son coté, Superman prévient le justicier de Gotham que si combat il y a, mort s’en suivra. Finalement, les deux compères parviennent à comprendre qu’ils sont faits pour s’entendre grâce à une coïncidence qui donne envie de se coincer les parties dans une porte. Le restant du film n’est que promotion d’un projet annoncé depuis des lustres : la fameuse Justice League. D’ailleurs, le titre du fil s’est vu rallonger avec un L’aube de la Justice (League?) qui renvoi clairement à cette idée de prequel. En effet, est-ce une conscience des faiblesses du duel ou une envie de mettre en avant un autre projet ? Qui a décidé de rajouter un ennemi commun aux deux héros et pour le combattre faire entrer une nouvelle figure en la personne de la sculpturale Gal Gadot. Indigeste et pas très intéressant ce combat final n’est là que pour illustrer les possibilités par un mix de pouvoirs en tout en genre. Tout cela est dommage car la montée en tension du duel n’était pas totalement mauvaise et l’approche choisie pour présenter les deux héros avait le mérite d’être innovante.

Si d’un point de vue narratif, le film pâtit d’une écriture insuffisante pour nourrir le spectateur, Snyder propose une esthétique qui lui est propre et qui est plus que correcte. Le casting est plutôt bon malgré un Henry Cavill interchangeable et qui montre ses limites une fois de plus. Plutôt bonne surprise pour le Batman de Ben Affleck qui affiche une aisance appréciable, tout comme Gal Gadot qui de sa sobriété tire une élégance affolante. Gros point noir : Jesse Eisenberg est tout bonnement insupportable. Il en fait des caisses et des caisses pour donner de la contenance à un personnage vain et au final il se retrouve complément ridicule dans le rôle de Lex Luthor.

La promesse d’un choc au sommet n’est évidemment pas tenu. La faute à des soucis d’écriture flagrants et à une volonté de rajouter les prémices du projet Justice League qui coupe l’élan du sujet central du film.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s