La Poursuite Impitoyable (1966)

Au fin fond du Texas, rien ne s’efface. Les rancoeurs laissent des traces et refont toujours surface. Point d’encrage de l’histoire du film d’Arthur Penn, l’évasion de Bubber Reeves est un déclencheur, un rouage qui relance de vieilles histoires. C’est un de ces événements qui remuent la merde. Celle que l’on croyait enterrée mais qui,Lire la suite « La Poursuite Impitoyable (1966) »

Dooz Kawa : La Poèsie 12 carats.

Message aux anges noirs (Dooz Kawa) Dooz Kawa, : mot dérivé de KWA qui signifie café en argot. Si on devait donner une explication plus poussé à ce pseudo : toutes seraient bonnes. Ce n’est pas moi qui le dit mais l’artiste lui-même et il en va de paire pour ses textes, on peut tout y voir.Lire la suite « Dooz Kawa : La Poèsie 12 carats. »

Batman Vs Superman (2016)

Apeuré, le jeune Bruce Wayne s’enfuit du cimetière et tente d’échapper à son destin. Mais dans un ballet aussi funeste que divinatoire, l’élévation de l’enfant renvoi à celle de l’homme qui tente de se faire le bras armé d’une justice tombée en désuétude dans la nocturne Gotham. Si les années ont passé depuis ce drame,Lire la suite « Batman Vs Superman (2016) »

Mon temple du blues : Chapitre 4, Loin d’être Crade le Rock !

Blues of Desperation (Joe Bonamassa) Joe Bonamassa est un nom qui vient immédiatement à l’esprit lorsqu’on evoque le blues rock moderne au même titre qu’une tripotée d’artistes comme The Black Keys, Gov’t Mule ou encore Kenny Wayne Shepherd pour ne citer qu’eux. Prodige de la guitare qu’il commence à apprendre à 4 ans, il estLire la suite « Mon temple du blues : Chapitre 4, Loin d’être Crade le Rock ! »

Midnight Special (2016)

Dans une chambre plongée dans la pénombre, Lucas guette le parking du motel. Le calme semble y régner et il n’en faut pas plus pour réveiller Alton et son père et partir à toute vitesse. Sur les routes, le trio de noctambules vogue tel une ombre dont l’insoupçonnée luminosité sera la croisée de tout lesLire la suite « Midnight Special (2016) »

Mon temple du blues : Chapitre 3, Damn Right he is the blues.

The Howlin’Wolf Album (Howlin’Wolf) A l’origine le blues est un art vocal, dérivé du terme *blues devil* signifiant *idées noires*. L’incarnation de ce mal-être où chanter sert à expier la douleur est toujours lié à **Chester Arthur Burnett**, enfant du Mississippi, dont la vie ne fut pas un rêve évéillé. Chassé par sa famille carLire la suite « Mon temple du blues : Chapitre 3, Damn Right he is the blues. »

Un après-midi de chien (1975)

Tel ce bateau où les gens se tassent pour, en apparence, observer les jolies places de Brooklyn via des jumelles, Sydney Lumet braque un regard sur une ville avec son objectif prêt à jouer son rôle de microscope sociétal. Un chien qui traine dans les rues rognant des dechets, des ouvriers sur un chantier, desLire la suite « Un après-midi de chien (1975) »

The Revenant (2015)

Dans le manteau glacial de l’enfer hivernal se dresse un groupe d’hommes en quête de richesses pour certains, de revanche pour d’autres. Outre le danger du froid glacial, le voile blanc qui embaume ces terres n’est là que pour cacher les menaces que le retour à l’état sauvage engendre. Lorsque l’homme perd ses repères ilLire la suite « The Revenant (2015) »